BIBLIOGRAPHIE


Retrouvez tous les mois dans cette rubrique un extrait tiré d'un nouveau livre spirite 


L'ouvrage du mois de Février  :

Sauvée de la folie
par Divaldo Franco Pereira

 


Nos enfants sont des esprits


Thèmes abordés:     

Aide spirituelle, Enseignement, Passes

Langue:    Français
Date de parution:    02/2016
Format:    14x21
Broché:    185 pages

Commander cet ouvrage


 

 

Extrait :

UN VOYAGE DANS LE PASSE

 

Je fus chargé d'accompagner les Santamaria chez eux et d'attendre là jusqu'au moment de les ramener au centre spirite pour la deuxième partie de notre travail de cette nuit. Sur le chemin du retour, le couple demeura très silencieux ; il m'était facile de suivre leurs pensées toutes absorbées par les scènes qu'ils venaient de vivre. A la maison, ils parlèrent des incidents de la soirée en prenant un léger repas puis se retirèrent. Le colonel Santamaria avait réussi à vaincre l'angoisse due aux révélations de Mathias, il était à nouveau plein d'espoir et de joie. Toute sa reconnaissance allait vers Dieu pour la chance qui lui était offerte de payer sa faute, le point de départ de tout son douloureux drame. Sa maison, maintenant protégée par des prières, de bonnes lectures, de la méditation, présentait une psychosphère supérieure tout à fait différente de celle qui régnait la première fois. Ce soir-1à, avant de se coucher, les Santamaria lurent un message spirituel choisi dans un livre spirituel gardé sur leur table de nuit et prièrent, puis s'endormirent. Ce fut alors à mon tour d'agir ; je les aidai à sortir de leurs corps physiques afin d'entrer en projection astrale et les ramenait dans la pièce où avait eu lieu la séance. Une fois sur place, je rencontrai d'autres Esprits amis qui avaient coopéré avec Bezerra en amenant certains incarnés. Je fus également surpris de la facilité avec laquelle le médium Joël se déplaçait ; il était très heureux d'avoir retrouvé sa femme décédée. Il nous la présenta et nous expliqua qu'elle avait la permission de le rejoindre pour des tâches similaires. Son équilibre, sa confiance en soi et la tendre intimité avec sa femme éternelle m'impressionnèrent beaucoup. Se rencontrer dans la sphère astrale et travailler ensemble soulageaient la douleur de la séparation temporaire. J'aurais voulu demander à sa femme comment elle arrivait à aider son mari depuis qu'elle vivait dans une sphère différente, mais ils allèrent vers d'autres amis présents, le cceur plein de joie. Quant le temps fut venu de commencer la séance, Bezerra nous demanda silence et concentration pendant qu'il se rendait à l'hôpital chercher Esther. Il nous prit, le frère Melchiades et moi avec lui. Une fois arrivés à l'hôpital, il aida Esther à sortir des fluides épais de matière et doucement, nous transportâmes son corps astral, profondément endormi, dans la salle de la Société.

La santé de la jeune fille s'était considérablement améliorée depuis le début de notre travail. Le frère Melchiades l'avait visité régulièrement pour un traitement magnétique ; de plus Mathias avait été tenu loin d'elle par son propre traitement. Au lieu des crises continuelles d'apathie ou d'agressivité, elle commençait à pouvoir un peu penser par elle-même, ce qui la reposait. Hélas, les gens irresponsables, qui devaient la soigner à l'hôpital, l'avait complètement négligée. De ce fait, ils ne se rendaient pas compte de l'amélioration de son état. Seule l'infirmière Rosangela remarquait les plus légers changements dans son comportement et en informait ses parents, stimulant leur espoir et leur enthousiasme.

Beaucoup de médecins et d'infirmières pensent qu'ils n'ont plus rien à faire lorsque les thérapies classiques échouent et ils laissent les patients livrés à eux-mêmes. Ils sont las et convaincus de perdre leur temps avec des cas incurables. Ils oublient la thérapie de l'amour et la psychothérapie de la compréhension et de l’attention. Lorsque le docteur Pinel, psychiatre français, fut critiqué parce qu'il n'enchaînait pas ses patients à Bicêtre, à Paris, ses collègues lui demandèrent avec ironie :

- Et si vous ne les guérissez pas ?  

- Eh bien, je les aimerai, répondit le dr Pinel. Je leur donnerai toute l'attention nécessaire pour qu'ils se sentent à nouveau des êtres humains.

Lorsque les méthodes de la Terre disposent à la fois des ressources de la technologie et de l'inspiration des enseignements de Jésus, beaucoup de souffrances sont soulagées et le succès est assuré. Dans la pièce, nous plaçâmes Esther près de ses parents, eux aussi plongés dans un profond sommeil. Les préparatifs pour la rencontre avaient déjà commencé. Des appareils spéciaux semblables à des radiateurs domestiques nettoyaient la psychosphère. Ils produisaient des vagues spéciales de chaleur et, en même temps, alimentaient des lampes à infrarouge et à ultraviolet utilisées pour détruire les formes-pensées inférieures présentes sous la forme d'étranges vers. Ces formes-pensées étaient le résultat de l'idéoplastie inférieure de certains membres du groupe médiumnique et des activités mentales de la jeune fille malade. Je remarquai également un équipement audio-visuel utilisé par les travailleurs spirituels durant les séances de désobsession habituellement tenues dans la Société. Cet équipement diffusait à l'extérieur les dialogues et les activités générales de la Société afin d'atteindre les entités qui passaient dans la rue et d’aider leur éveil. Un petit groupe d'entités malades et agitées s'était assemblé devant la porte, attiré par les leçons évangéliques. En dépit du bruit et des insultes, les entités les plus ignorantes restaient là et quelques-unes d'entre elles étaient vraiment touchées et devenaient réceptives. Plus tard, on les prendrait pour les traiter selon leurs besoins. L'équipement que je viens de décrire permettait également de fournir au chef spirituel une information valable sur les sujets exigeant une attention immédiate et l'aidait au diagnostic des maladies des assistants incarnés venus demander de l'aide pour leurs problèmes de santé. Il aidait aussi à observer les particularités de l'aura et par conséquent le genre d'aide à apporter. Un autre appareil semblable à un sèche-cheveux était utilisé pour induire un état d'hypnose profonde durant lequel des formes de pensées positives étaient implantées dans l'inconscient du patient. Ces formes-pensées agissaient comme des semences de vie engendrant de nouvelles idéoplasties qui deviendraient les racines d'une nouvelle renaissance morale. Il y avait aussi un assortiment de petites boîtes, quelques-unes pour vérifier la longueur d'onde des vibrations de l'Esprit d'un patient, d'autres pour contrôler l'effet du traitement, et d'autres enfin pour recueillir et conserver les informations. Tout un assortiment d'équipements de précision infiniment utile ! Ce que je viens de décrire ne veut pas dire que ces travailleurs spirituels sont des anges secourables, possédant toute la connaissance et la sagesse. Ils sont simplement des Esprits en évolution comme nous mais ont accumulé des expériences variées sur la route du progrès et constructif une richesse spirituelle qui, peu à peu, a élevé leur stature spirituelle. C'est dans le monde spirituel que beaucoup d'appareils délicats et complexes sont tout d'abord créés. Plus tard, des entités missionnaires se réincarnent pour les matérialiser sur le plan terrestre et, en améliorant ainsi les techniques de la civilisation, ils contribuent au progrès et au développement de l'humanité.